AVIS DE DECES

Publié le par CCNP

de-profundis.jpg


 Grâce au soutien, fluctuant mais fidèle, de l’Etat et des collectivités territoriales, l’Espace Peiresc, devenu, depuis 2008, Centre Culturel Nicolas Peiresc, a pu, pendant 25 ans, proposer, chaque année, des expositions accessibles à tous, parce que gratuites, et des cycles de conférences sur des thématiques diverses relevant de la Science ou de l’Art et, le plus souvent, des deux.

« On ferme les yeux des morts avec respect, c’est avec respect, aussi qu’il faut ouvrir les yeux des vivants » disaient Jean Cocteau.

C’est en pensant à cette phrase magnifique que toutes les actions de notre Centre ont été menées. Elles l’ont été dans le respect des opinions de chacun, puisqu’elles avaient pour ambition de ne jamais imposer une manière de penser, mais, simplement de montrer les faits, rendus accessibles à tous, par un travail préalable de médiation, et laissant ainsi, à ses publics, la liberté de se forger un avis personnel.

Cette manière de diffuser l’information a reçu l’adhésion des visiteurs et des auditeurs, puisque, en 25 ans de vie, plus de 900 000 personnes, dont plus de 250 000 élèves ou membres d’associations, ont été, par notre intermédiaire, sensibilisées aux grands problèmes de notre temps.

Cette année, et sans préavis ni explications, l’Etat a décidé de ne plus soutenir nos actions de sensibilisation et nous l’a fait savoir dans un simple mail laconique mais sans appel. Dans le même temps, les subventions allouées par le Conseil Régional PACA ont été diminuées de 40% ; Seuls, le Conseil Général du Var et la Ville de Toulon ont continué de nous apporter leurs aides, témoignant, ainsi, de la pertinence de nos choix et de la qualité de nos prestations. Qu’ils en soient remerciés !

Malgré ce dernier point, le résultat de la « double peine » infligée par l’Etat et la Région, est dramatiquement simple :

Le Centre Culturel Nicolas Peiresc ne peut plus survivre

Il va fermer ses portes dans les toutes prochaines semaines, entraînant le licenciement des 5 salariés grâce auxquels le centre a pu fonctionner à la satisfaction de tous. La Ville de Toulon sera privée du seul centre de culture scientifique, technique et industrielle de la région et les scolaires ne pourront plus venir, accompagnés de leurs enseignants, se familiariser avec le domaine scientifique qui suscite aujourd’hui, souvent par ignorance, de plus en plus d’interrogations et de méfiance

La France, il y a quelques années, n’avaient pas de pétrole mais avait des idées. Que se passera-t-il, demain, quand les idées se feront de plus en plus rares.

Les membres de l’Equipe de Centre Culturel Nicolas Peiresc remercient tous ceux qui, au long de ces dernières années, leur ont été fidèles. Ils ne souhaitent, à l’occasion de cette disparition, ni fleurs ni couronnes mais ils seront sensibles à tous vos témoignages de soutien et d’amitié.

                                                                                                                                                                                                                                 Patrice LARDEAU

                                                                                                              Directeur (bénévole)

                                                                                  du Centre Culturel Nicolas Peiresc 

Commenter cet article